Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 18 novembre 2014

Le papillon

 

papillon-argus.jpg

 

 

 

 

Rappel :

La lumière

Le papillon

Papillon de nuit

 

 

 

*

 

Heureux le papillon

Dont la seule besogne

Est de se poser sur le cou frêle des moissons.

Il ne connaît des saisons que le soleil,

Des fleurs que le parfum,

De la vie que l'amour.

 

Laissez, fillettes bleues,

Laissez-le vivre sa chance :

Une joie passe,

Un sourire s'envole,

Un été s'en va...

 

 

Bernard Lacroix, Petites choses d'hiver

 

 

 

jeudi, 13 novembre 2014

Prière

P1020486.JPG

Cimetière militaire de Tracy-le-Mont ( Photographie JN Bart, 18 octobre 2014)

 

 

 

 

 

Ayez pitié, Seigneur,

De ceux qui n'ont

Ni mère

Ni épouse

Ni ami

Pour les aider à mourir.

 

Ayez pitié de ceux qui agonisent

Dans la solitude d'un champ de bataille

D'un hôpital

D'une prison...

 

Je vous le demande

Au nom de ceux qui étaient à vos côtés sur le calvaire :

Simon de Cyrène, le paysan courageux,

Jean, l'ami des bons et des mauvais jours,

Les Saintes Femmes,

Le soldat compatissant,

Le larron repenti...

 

Au nom de votre mère

Qui saura mieux que personne

Éponger leur dernière sueur

Étancher leur dernière soif.

 

Ainsi soit-il.

 

 

Bernard Lacroix, Petites choses d'hiver

mercredi, 05 novembre 2014

Le Nombre d'Or

numérisation0001.jpg

Bernard Lacroix, Lac Léman

 

 

 

 

Le voilà, en vrai, le Nombre d'Or :

la parfaite ordonnance de l'espace,

la montagne pour une fois rassurante,

les peupliers piliers du ciel,

une petite voile craintive et naïve,

le lac qui profite de tout ça et déjà l'automne

qui frappe à la porte du temps.

 

 

Bernard Lacroix, Des paysages, des saisons, des jours, des heures... (2014)

mercredi, 29 octobre 2014

Automne

 

numérisation0008.jpg

Bernard Lacroix, Automne

 

 

 

 

En octobre, à la sortie de l'école, je prenais le chemin de la Tuilière, je regardais l'automne, mon automne. Rien n'a beaucoup changé.

La silhouette acérée des peupliers, les couleurs acides des pommiers sauvages, les labours impatients, en mal de semailles, les haies frémissantes de vie et de couleurs.

 

 

Bernard Lacroix, Des paysages, des saisons, des jours, des heures... (2014)

 

samedi, 25 octobre 2014

Les moutons

numérisation0005.jpg

Gouache de Bernard Lacroix

 

 

 

Sur les monts impassibles

Le troupeau,

Nuage vivant de la terre,

Promène le flux et le reflux

De son errante fringale.

 

Bientôt

Il ne restera de leur passage

Que quelques fleurs basses.

 

On ne voit que des toisons :

Les moutons

Ont brouté leurs pattes!

 

Bernard Lacroix, Ciels, arbres et labours

dimanche, 12 octobre 2014

Beauce

Vincent_Willem_van_Gogh_047.jpg

Vincent Van Gogh, Champ de blés aux corbeaux

 

 

 

 

Dans le jour incertain

Planent des relents de bois mort.

Des vols indifférents alourdissent le ciel.

Sans arbres, l'oiseau est orphelin?

Sans ombres, le soleil est inutile?

La plaine est un cimetière immense

Où rien ne dépasse.

Par dessus :

Le vent violon cherche son âme.

 

Bernard Lacroix, Reflets oubliés

jeudi, 25 septembre 2014

Le berger

 

chemin des bergers.jpg

Photographie savoie-mont-blanc.com

 

 

 

 

 

Au docteur Miguet

 

Berger, où es-tu?

 

Ici-basse-terre

La nuit affûte ses dents sales

L'oiseau se méfie de l'arbre qui l'abrite :

L'arbre s'est fait complice du loup.

Le chemin se faufile à tâtons

Vers des dangers qu'il engendre.

Ma peur crie à l'aide

Mais tu ne m'entends plus...

 

Quand le berger est mort

N'y-a-t-il que le chien pour se souvenir de lui?

 

Dans sa solitude nacrée

Peuplée de vents éteints

Et de moutons nuages insipides,

Le berger a besoin du troupeau.

 

Berger

Je pense à toi!

 

Bernard Lacroix, Reflets oubliés

mardi, 09 septembre 2014

Le sentier

 

l'herbier du temps

Mont d'Hermone, juin 2014

(Photographie JN Bart)

 

 

 

 

Je n'ai pas retrouvé le sentier

Qui menait aux granges des bois.

Il faut croire

Que tous ceux qui l'empruntaient

Sont morts.

La forêt avide a repris son bien.

 

Dans mes jeunes années,

J'y laissais inconsciemment mes traces.

Les vaches y paissaient elles aussi :

Là haut,

Leurs cloches rassurantes

Parcouraient les étés clairs.

Il y avait aussi

Des bruits de seaux et d'eau joyeuse...

 

Je pense à vous

Mes amis des sentiers disparus :

Bêtes et gens,

Visages et cornes confondus,

Partis pour l'ultime "remue",

Restés en haut pour toujours.

 

 

Bernard Lacroix, L'herbier du temps

vendredi, 29 août 2014

Où vont-ils?

des paysages des saisons des jours des heures

Où vont-ils? Huile de Bernard Lacroix

 

 

 

 

Qui sont ces deux là?

Où vont-ils?

Qu'importe...

Ce qui est sûr

C'est qu'ils sont heureux :

il y a du bleu partout

et du vent tout autour.

Le bonheur tient

fermement la barre.

Après tout,

dans la vie

le bonheur sait-il vraiment

où il nous mène?

 

 

Bernard Lacroix, Des paysages, des saisons, des jours, des heures... (Peintures et poèmes, 2014)

mercredi, 20 août 2014

Soleil

des paysages des saisons des jours des heures

Soleil du matin, huile de Bernard Lacroix

 

 

 

 

Le soleil du matin prend ses aises, partage en deux le village étonné, donne des couleurs à l'ombre, puis part se reposer. Le village s'anime, portes et volets vont s'ouvrir, libérant l'école des enfants, en pèlerine, capuchon et écharpe de grosse laine.

Dans les étables, on donne la première fourchée de foin au bétail : partout des bruits de seaux, de sabots, de brouettes, l'immuable quotidien, la vie qui s'enroule autour du jour et des saisons.

Petit à petit, les chandelles s'éteignent, les feux se calment, la nuit s'en va, avec son plein de rêves.

Il reste un morceau de jour derrière la montagne :

il fera beau demain.

 

 

Bernard Lacroix, Des paysages, des saisons, des jours, des heures... (2014)